CCAC Provincial Boundary Map

RECHERCHE PAR CODE POSTAL

Pour trouver votre région, entrez votre code postal.

Rechercher




Un nouveau centre d’innovation en soins à domicile

Le CASC de Champlain met sur pied un nouveau centre d'innovation en soins à domicile

Le Centre IMPACT mettra à l'essai et recommandera des cybersolutions pour aider les patients et les soignants dans leur domicile

La plupart des Ontariens préfèreraient, s'ils avaient le choix, demeurer chez eux aussi longtemps que possible. Le Centre d'accès aux soins communautaires (CASC) de Champlain met sur pied un nouveau centre d'innovation qui aidera plus de gens à rester chez eux plus longtemps, permettra d'offrir un meilleur soutien aux soignants et améliorera l'accès aux technologies dans le secteur des soins à domicile.

Le CASC de Champlain collaborera avec des concepteurs et des fournisseurs d'outils technologiques en soins de santé afin de mettre à l'essai, d'évaluer et de recommander des nouvelles technologies, en faisant appel à des patients et à des soignants qu'il mettra dans des situations réelles à son nouveau Centre IMPACT – L'innovation pour une technologie à l'aide des patients et des soignants. Ces installations d'essai simuleront un appartement typique comprenant une cuisine, une salle de bain et un salon.

« L'adoption de nouvelles approches en matière de prestation et de conception des soins représente une orientation très intéressante pour le secteur des soins à domicile et des soins communautaires », explique le directeur général du CASC de Champlain, Marc Sougavinski. « Nous visons à mieux comprendre quelles solutions sont les plus prometteuses pour les patients et les soignants ─ pour ensuite mettre ces solutions puissantes sur le marché plus rapidement grâce à des pratiques d'approvisionnement innovatrices. »

Un secteur des soins à domicile en pleine croissance

Nadine Henningsen, directrice générale de l'Association canadienne de soins et services à domicile et membre du Comité directeur du Centre IMPACT, signale que de plus en plus d'études soulignent la valeur des technologies ayant trait aux soins à domicile : « Les soins à domicile fondés sur la technologie sont indispensables pour nous permettre d'aider plus de gens à vivre dans la dignité chez eux aussi longtemps que possible, tout en nous permettant aussi de réaliser des gains de rendement dans le système. »

La technologie dans le secteur des soins à domicile connaît une croissance rapide. Il existe déjà des centaines de solutions sur le marché et d'autres s'y ajoutent chaque semaine. Ces solutions sont très diverses, allant d'outils de rappel pour la prise de médicaments jusqu'à des maisons intelligentes dotées d'applications de réseautage social et de télésurveillance. Étant donné le nombre élevé d'outils technologiques à disposition dans un milieu de soins de santé qui évolue rapidement, il est nécessaire de mettre à l'essai et d'évaluer des solutions en collaboration avec de véritables utilisateurs.

Les personnes âgées – un dossier prioritaire

Trouvant dans sa région un nombre croissant de personnes âgées et des taux de démence qui figurent parmi les plus élevés de la province, le CASC de Champlain estime important de saisir l'occasion d'offrir un meilleur soutien aux personnes âgées et à leurs soignants en adoptant des solutions de soins à domicile qui reposent sur la technologie. Selon un rapport publié récemment par Qualité des services de santé Ontario, le stress et l'épuisement chez les soignants sont à la hausse. Russ Morton, qui s'occupe avec dévouement de sa mère Esther (âgée de 88 ans), siège au Comité directeur du Centre IMPACT. Ancien banquier, M. Morton a aussi pris soin de son père jusqu'au décès de ce dernier il y a quelques années. Il dit que les soignants sont prêts à saisir l'occasion d'utiliser la technologie.

« C'est formidable de participer directement au parcours actuel d'innovation dans les soins à domicile. Nous avons une excellente occasion d'adopter des technologies innovatrices qui font participer les patients et les soignants à la gestion de leurs besoins en matière de santé, et ce, dans le confort de leur foyer », affirme M. Morton.

Lisez le communiqué »