CCAC Provincial Boundary Map

RECHERCHE PAR CODE POSTAL

Pour trouver votre région, entrez votre code postal.

Rechercher




Changements apportés aux services de physiothérapie et aux cours d'activité physique

Document d'information

Le 18 avril 2013, le gouvernement de l'Ontario a annoncé qu'il accorderait aux centres d'accès aux soins communautaires (CASC) un nouveau financement de 33 millions de dollars afin qu'ils puissent offrir des services de physiothérapie à domicile à plus de 60 000 personnes. À compter du 1er août 2013, les CASC deviendront le point d'accès unique pour tous les services de physiothérapie offerts à domicile financés par les deniers publics. Le nouveau financement servira à réduire les listes d'attente pour les services de physiothérapie et permettra d'élargir les services offerts afin que les personnes âgées puissent demeurer chez elles en sécurité.

L'expansion des services de physiothérapie à domicile s'inscrit dans une stratégie plus globale qui prévoit :

  • 10 millions de dollars pour offrir des séances d'exercice et de prévention des chutes;
  • 44,5 millions de dollars pour élargir les services offerts dans des milieux cliniques communautaires;
  • 58,5 millions de dollars pour offrir des séances individuelles de physiothérapie et 10 millions de dollars pour offrir des séances d'exercice dans les foyers de soins de longue durée;
  • 2 millions de dollars pour permettre aux équipes de santé familiale, aux centres de santé communautaires et aux cliniques dirigées par du personnel infirmier praticien d'inclure des physiothérapeutes dans leur équipe de soins interdisciplinaire.

En gros, les changements apportés à la prestation et au financement des services de physiothérapie feront plus que doubler le nombre de personnes qui peuvent accéder à ces soins dans la communauté et augmenteront le nombre d'endroits où ces services seront offerts.

Les changements prennent appui sur les recommandations du rapport du Dr Sinha Vivre bien et plus longtemps qui fait état du besoin d'améliorer l'accès aux services de physiothérapie et aux séances d'exercice et de prévention des chutes pour favoriser la santé des personnes âgées et les aider à vivre chez elles plus longtemps en sécurité.

Services de physiothérapie financés par le Régime d'assurance-santé de l'Ontario

Dans le cadre du régime actuel, en plus des services de physiothérapie offerts par l'entremise des CASC, il est possible d'obtenir des services de physiothérapie à domicile financés par le Régime d'assurance-santé de l'Ontario selon le principe de la rémunération à l'acte auprès de cliniques de physiothérapie désignées (CPD). Le Régime d'assurance-santé de l'Ontario paie pour une visite de physiothérapie jusqu'à un maximum de 100 visites par personne par année et, dans des cas exceptionnels, jusqu'à 50 services supplémentaires. Les services à domicile dispensés par l'entremise des CPD sont principalement offerts dans les maisons de retraite et dans d'autres lieux d'habitation collective pour les personnes âgées, comme les logements avec services de soutien et les appartements pour personnes âgées. Ces services peuvent comprendre des séances de physiothérapie individuelles et des séances d'exercice. Certaines CPD offrent d'autres services, comme des évaluations de routine pour les pensionnaires des maisons de retraite et des évaluations de l'équipement.

En raison des modifications aux règlements pris en vertu de la Loi sur l'assurance-santé de l'Ontario devant entrer en vigueur le 1er août 2013, les services de physiothérapie ne seront plus directement facturés au Régime d'assurance-santé de l'Ontario. Les patients recevant des services de physiothérapie financés par le Régime d'assurance-santé de l'Ontario seront transférés à d'autres milieux de services inclus dans l'une des cinq catégories prévues par les changements proposés. Les patients ayant besoin de soins à domicile seront pris en charge par les CASC.

Services de physiothérapie à domicile

À compter du 1er août, les CASC constitueront d'être le point d'accès unique aux services de physiothérapie à domicile. En 2011-2012, les 14 CASC en Ontario ont prodigué des services de physiothérapie à domicile à 91 530 personnes au coût de 48 millions de dollars. La nouvelle injection de 33 millions de dollars permettra aux CASC d'améliorer l'accès aux services, de manière à pouvoir en offrir à 60 000 nouveaux patients. Au début, les CASC s'attacheront à éliminer les listes d'attente actuelles pour services de physiothérapie et à mettre en place des plans de transition sans heurts pour toutes les personnes recevant des services de physiothérapie des CPD. Au cours de l'été, les CASC inviteront les maisons de retraite, les autres habitations collectives pour personnes âgées et leurs pensionnaires à identifier les services actuellement offerts par les CPD et à élaborer des plans pour aider ces personnes à passer à d'autres milieux offrant des services répondant à leurs besoins particuliers.

Les CASC offrent déjà tout un éventail de services aux pensionnaires de maisons de retraite et d'autres lieux d'habitation collective. Il s'agit, entre autres, des services suivants :

  • des services d'évaluation et de coordination exhaustifs;
  • des soins infirmiers, des services de soutien personnel, des services sociaux et d'autres services de thérapie dont l'ergothérapie, l'orthophonie et les services de diététique en plus des services de physiothérapie;
  • de l'information sur d'autres services communautaires comme les services de livraison de repas, les programmes de jour pour adultes et de nombreux autres services, et des renvois vers ces services;
  • de l'aide pour trouver un médecin de famille ou un autre fournisseur de soins primaires par l'entremise d'Accès Soins;
  • des services d'infirmières d'intervention rapide aux personnes ayant des besoins complexes pour faciliter leur transition entre l'hôpital et le domicile;
  • des soins palliatifs à domicile aux personnes atteintes d'un trouble de la santé limitant l'espérance de vie, y compris des soins à domicile intensifs en fin de vie;
  • de l'aide à la planification des soins avancés, y compris la transition à un foyer de soins de longue durée.

En facilitant l'accès aux services de physiothérapie offerts par les CASC, les Ontariens pourront se prévaloir d'un panier de services intégrés et coordonnés fondés sur leurs besoins. Il ne sera pas nécessaire d'être renvoyé par un médecin pour recevoir ces services, n'importe qui peut faire un renvoi au CASC. Toutefois, bien qu'il ne soit pas nécessaire d'avoir été renvoyé par un médecin, les CASC travailleront en étroite collaboration avec les médecins des patients afin de veiller à ce qu'ils reçoivent des soins intégrés et fondés sur la collaboration.

Pour s'assurer d'obtenir les meilleurs résultats pour les patients et la meilleure valeur pour l'investissement dans les services de physiothérapie, les CASC :

  • continueront à collaborer avec les fournisseurs de services à l'élaboration et à la mise en oeuvre de protocoles de soins axés sur les meilleurs résultats et les pratiques exemplaires, y compris des plans de soins favorisant l'autonomie et la sécurité des personnes âgées;
  • élaboreront des modèles de soins convenant davantage aux milieux de soins collectifs, comme des modèles de soins de groupe et de soins regroupés;
  • verront à l'inclusion d'assistants en thérapie et d'autres paraprofessionnels travaillant sous la supervision de physiothérapeutes agréés dans le cadre de modèles de soins.

Séances d'exercice et de prévention des chutes

Le Ministère investit 10 millions de dollars en vue d'offrir des séances d'exercice et de prévention des chutes à 130 000 personnes âgées. Grâce à cet investissement, les personnes âgées qui ont accès à des classes d'exercice et de prévention des chutes offertes par les CPD continueront à avoir accès à ces services. Les fonds permettront en outre d'offrir des séances dans des communautés qui n'y ont pas accès à l'heure actuelle. Ces services seront financés par les deniers publics, sans frais pour les personnes âgées, et seront offerts à différents endroits plusieurs fois par semaine toute l'année.

Les 14 réseaux locaux d'intégration des services de santé (RLISS) s'emploient à identifier où ces services pourraient être dispensés et veilleront à ce que des séances soient offertes dans l'ensemble de la province à compter du mois d'août. Les RLISS lancent des appels d'offres pour identifier de nouveaux organismes sans but lucratif qui recevront des fonds pour offrir ces services en vertu de la Loi de 1994 sur les services de soins à domicile et les services communautaires et qui devront rendre des comptes aux RLISS en vertu d'un contrat de service. Les nouveaux fournisseurs de services auront l'option d'offrir des séances d'exercice et de prévention des chutes directement ou de les sous-traiter à d'autres fournisseurs de services à but lucratif ou non lucratif.

Puisque les services à domicile offerts par les CPD comprennent une combinaison de séances individuelles et de groupe, les RLISS et les CASC collaborent étroitement pour s'assurer d'avoir en place des plans de services coordonnés à compter du 1er août.

Foyers de soins de longue durée

En plus d'offrir des services à domicile et en milieu clinique, les CPD facturent le Régime d'assurance-santé de l'Ontario pour des services de physiothérapie offerts dans les foyers de soins de longue durée. Ces services comprennent une combinaison de soins individuels, de services d'activation et de séances d'exercice. À compter du 1er août, les foyers de soins de longue durée recevront 750 $ par pensionnaire pour offrir ces services. Le nouveau financement comprend 58,5 millions de dollars pour la prestation de services de physiothérapie individuels et 10 millions de dollars pour des séances d'exercice offertes dans les foyers de soins de longue durée.

Établissements de soins de santé familiale

Le Ministère entend modifier les ententes de financement conclues avec ces établissements et investir 2 millions de dollars pour intégrer la physiothérapie dans les établissements de soins de santé familiale afin d'offrir aux personnes ayant des troubles de santé chroniques l'occasion d'obtenir des services de physiothérapie.