CCAC Provincial Boundary Map

RECHERCHE PAR CODE POSTAL

Pour trouver votre région, entrez votre code postal.

Rechercher




La déprime hivernale guette les soignants

Demandez à l'experte : Manon Desjardins-Nighbor

Le temps des fêtes est derrière nous, mais l'hiver n'est pas fini pour autant, et les soignants sont particulièrement sujets à la déprime hivernale, communément appelée les « blues de l'hiver ». Prendre soin de quelqu'un est à la fois gratifiant et exigeant. Le stress, l'épuisement, l'isolement et le fardeau financier peuvent s'amplifier pendant les mois d'hiver lorsqu'il est difficile de sortir de chez soi et que les journées sont courtes. Selon Manon Desjardins-Nighbor, coordonnatrice de soins au CASC de Champlain, il est essentiel que les soignants trouvent du temps pour eux-mêmes lorsque c'est possible et qu'ils gardent le contact avec le monde extérieur.

« Pendant les mois d'hiver, il est très facile pour les soignants de devenir isolés. Il est donc important de reconnaître les signes d'isolement social et de savoir comment rester connecté », explique Mme Desjardins-Nighbor. Le maintien d'un réseau social peut aider à atténuer les sentiments de solitude et d'ennui.

Mme Desjardins-Nighbor donne quelques conseils pour aider les soignants à faire face aux mois d'hiver :

  • Communiquez avec vos amis et les membres de votre famille régulièrement. Parler de vos sentiments et de vos expériences peut aider les autres à comprendre vos besoins et savoir ce qu'ils peuvent faire pour vous aider.
  • Pensez à vous joindre à un groupe de soutien. Vous pourriez être surpris de constater jusqu'à quel point on peut se sentir bien en rencontrant d'autres soignants.
  • Élaborez un plan délibéré. Invitez un ami ou un voisin à venir prendre un café.
  • Essayez de mettre de l'humour dans votre vie pour vous remonter le moral. Regardez une comédie ou lisez quelque chose de réconfortant.
  • Acceptez toute l'aide qui vous est offerte et n'ayez pas peur de demander de l'aide. Beaucoup de personnes veulent aider, mais ne savent pas comment, et elles supposent peut-être que vous allez demander de l'aide quand vous en aurez besoin.
  • Laissez tomber la culpabilité. Reconnaissez que vous faites tout ce que vous pouvez.
  • Pensez au service de relève. Il est important de reprendre vos forces et de prendre soin de vous-même.
  • Soyez bon pour vous, réévaluez tout ce que vous pouvez faire. Qu'est-ce qui est important pour vous? 
  • Exercez-vous à dire non lorsqu'on vous demande quelque chose et que vous vous sentez surmené. 
  • Essayez d'avoir des pensées positives. Concentrez-vous sur ce que vous et votre être cher pouvez encore faire plutôt que sur les capacités perdues.

Informez-vous sur les programmes et soutiens mis à la disposition des soignants : www.champlainccac.com

À propos du CASC de Champlain

Le Centre d'accès aux soins communautaires (CASC) de Champlain, l'un des plus grands organismes de services de santé de l'Est de l'Ontario, assure la prestation de soins à la population d'un territoire s'étalant sur plus de 18 000 km2. Tous les ans, le CASC de Champlain aide des clients dans divers milieux qui ont des blessures, des maladies ou des complications liées à l'âge ou à une incapacité, en leur facilitant l'accès à des renseignements, à des services communautaires et à d'autres ressources. Nos équipes de coordination des soins aident à élaborer, pour des clients de tous les âges, des plans de soins qui sont axés sur le maintien de l'autonomie et de la dignité, à domicile comme au sein de la communauté.