CCAC Provincial Boundary Map

RECHERCHE PAR CODE POSTAL

Pour trouver votre région, entrez votre code postal.

Rechercher




L'assemblée générale annuelle du CASC braquera l'attention sur les soignants

Ottawa - L'assemblée générale annuelle du CASC de Champlain, qui aura lieu le 18 juin prochain, mettra l'accent sur le rôle essentiel des soignants. La conférencière principale, Nadine Henningsen, présidente de la Coalition canadienne des proches aidants, fera fond sur les récits personnels de soignants locaux et cernera les occasions de reconnaître les soignants comme des partenaires en soins.

Dee Campbell, 77 ans, est comme bon nombre d'autres soignants. Quand son mari Bill, 86 ans, a reçu un diagnostic de trouble cognitif il y a cinq ans, elle a pris les soins de ce dernier en charge sans y penser deux fois. « Je n'ai fait que ce qu'il fallait faire et je n'ai jamais pensé à demander de l'aide », dit-elle simplement. Après 43 ans de mariage, Dee, toujours dynamique, a relevé le défi de prendre soin de son mari à la maison.

Pourtant, à mesure que la maladie de Bill évoluait, il devenait de plus en plus difficile pour Dee de gérer les besoins complexes de son mari en matière de santé. Outre son trouble cognitif, Bill a subi deux crises cardiaques et il est atteint d'arthrose. « On a dû me convaincre d'avoir recours aux services de relève parce que je suis le genre à tout faire moi-même. » 

Dee souligne sa solide foi chrétienne et le soutien de professionnels de la santé bienveillants, y compris la coordonnatrice de soins Melanie Neale du CASC de Champlain, qui l'ont aidée à avoir accès à de l'aide et à planifier pour l'avenir. Le coordonnateur de soins est un professionnel de la santé réglementé qui évalue les besoins en matière de soins et qui dresse un plan de soins qui permettra de répondre aux besoins de la personne en question. Ce plan peut comprendre des soins infirmiers ou des services de soutien à la personne ainsi que des liens vers des services de soutien communautaire comme la Popote roulante.

« Non seulement Melanie s'occupe de mon mari en tant que client, mais elle comprend aussi ce que je vis en tant que soignante et elle connaît la dynamique de notre famille », explique Dee.

Dee espère utiliser son expérience de soignante pour aider les autres. Elle est membre du tout nouveau conseil des clients et des soignants du CASC de Champlain, lequel a pour but de faire entendre la voix des soignants dans toute l'organisation et, au bout du compte, d'améliorer l'expérience de soins pour les clients et leur famille.

« Étant donné la population vieillissante et les besoins de plus en plus complexes en matière de soins, les soignants continueront à jouer un rôle de plus en plus indispensable au sein du système de santé, déclare le directeur général du CASC de Champlain, Gilles Lanteigne. L'AGA de cette année nous donne l'occasion de braquer l'attention sur les soignants et leurs besoins. »

Environ 98 % des clients des soins à domicile ont un soignant désigné. La recherche montre que 9 soignants sur 10 trouvent la prestation de soins enrichissante. Cependant, le stress augmente pour les conjoints, surtout pour ceux qui s'occupent d'une personne atteinte de troubles cognitifs comme la maladie d'Alzheimer ou les maladies apparentées.

Bill, le cher mari de Dee, est maintenant dans un foyer de soins de longue durée – ses besoins étaient devenus trop avancés pour qu'il puisse rester chez lui. Dee se dit reconnaissante du soutien qu'elle a reçu pour l'aider à gérer cette transition.

« Avec un peu de recul, je n'aurais jamais pensé, il y a deux ans et demi, que je serais où j'en suis. Il y a eu tant de personnes qui nous ont aidés à nous rendre où nous en sommes aujourd'hui et je leur en suis des plus reconnaissantes. »

Écoutez l'histoire de Dee Campbell et apprenez-en sur son expérience en tant que soignante, en cliquant ici.

Pour en savoir plus long sur le conseil des clients et des soignants du CASC de Champlain, cliquez ici.

En bref

  • 98 % des clients du CASC de Champlain ont un soignant désigné.
  • 9 soignants sur 10 trouvent la prestation de soins enrichissante. (Sinha, 2013)
  • À un moment donné de leur vie, près de la moitié des Canadiens (46 %) de 15 ou plus avaient pris soin d'un membre de leur famille ou d'un ami atteint d'une maladie chronique ou d'une invalidité ou ayant des besoins liés à la vieillesse. (Sinha, 2013)
  • La majorité des soignants s'adaptent bien à la situation. (ICIS, 2010a)
  • Les soignants de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée ou de personnes en fin de vie affichent une plus grande détresse affective que les autres soignants :
    • 23 % des soignants fournissent des soins en fin de vie;
    • 40 % des soignants s'occupent d'une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée. (ICIS, 2010a; ICIS, 2010b; The Change Foundation, 2011)

À propos du CASC de Champlain

Le Centre d’accès aux soins communautaires (CASC) de Champlain, l’un des plus grands organismes de services de santé de l’Est de l’Ontario, assure la prestation de soins à la population d’un territoire s’étalant sur plus de 18 000 km2. Tous les ans, le CASC de Champlain aide des clients dans divers milieux qui ont des blessures, des maladies ou des complications liées à l’âge ou à une incapacité, en leur facilitant l’accès à des renseignements, à des services communautaires et à d’autres ressources. Nos équipes de coordination des soins aident à élaborer, pour des clients de tous les âges, des plans de soins qui sont axés sur le maintien de l’autonomie et de la dignité, à domicile comme au sein de la communauté.