CCAC Provincial Boundary Map

RECHERCHE PAR CODE POSTAL

Pour trouver votre région, entrez votre code postal.

Rechercher


Soutien infirmier de réponse rapide

Roy Brown est un homme de 89 ans actif et autonome qui conduit encore un véhicule, fait ses propres courses et prépare lui-même ses repas. Roy habite une maison d'Oakville depuis 65 ans, où il vit actuellement seul, mais qu'il a partagé avec sa femme qui est décédée il y a deux ans.

La vie de Roy ressemble à un film d'Hollywood. 

Il s'est joint à l'Aviation royale canadienne en 1942 et a servi outre-mer à titre de tireur. Il a reçu une balle en Belgique et a été accueillie par une famille locale qui l'a caché avant de se faire livrer aux Allemands. Il a passé son 21e anniversaire dans une prison allemande où il a été « interrogé » avec insistance par la Gestapo.  Secouru par la résistance, Roy est revenu au Canada, où il est demeuré dans les rangs jusqu'en 1946. En 1993, il s'est rendu avec sa femme à Willems, en France, où il a reçu un hommage par des dignitaires locaux à l'occasion d'une réception municipale. 

Transportons-nous 46 ans plus tard. Aujourd'hui, Roy a plusieurs problèmes de santé, y compris une insuffisance cardiaque congestive, le diabète, une maladie pulmonaire obstructive chronique et l'hypertension. Des études ont montré qu'il existe une probabilité élevée que des personnes âgées comme Roy, qui présentent des risques élevés, soient hospitalisées de nouveau dans les 30 jours. 

Le Centre d'accès aux soins communautaires (CASC) de Mississauga Halton a établi un partenariat avec les Halton Healthcare Services – Oakville Trafalgar Memorial Hospital et Trillium Health Partners – et l'hôpital de Mississauga afin de déterminer et de fournir des soins importants aux personnes âgées vulnérables qui ont des besoins cliniques complexes.

Le CASC de Mississauga Halton a mis en fonction des infirmières d'intervention rapide dans le cadre d'une initiative novatrice lancée en janvier 2013. Les patients présentant des risques élevés comme Roy reçoivent maintenant des soins importants de la part d'infirmières autorisées très expérimentées, en vue de demeurer à la maison en toute sécurité.

Lynda Amodeo-Thomson, infirmière d'intervention rapide du CASC de Mississauga Halton, a rencontré Roy avant son congé de l'hôpital et est allée le visiter le lendemain à la maison.  À l'occasion de la première visite à la maison, Lynda a réévalué les besoins de Roy et s'est assurée que celui-ci prenait ses médicaments conformément aux directives. Lynda a également aidé Roy à prendre contact avec son médecin de famille afin de fixer des rendez-vous de suivi.

Au cours des 30 jours suivants, Lynda a évalué Roy sur une base continue afin de s'assurer que son plan de soins correspondait à ses besoins et qu'il prenait ses médicaments en plus de consulter son médecin. Elle a aidé Roy à reconnaître ses signes et symptômes afin de mieux prévoir les moments où il pourrait présenter des problèmes de santé.  Lynda lui a également enseigné des moyens de prendre en charge sa santé afin de prévenir d'autres hospitalisations.

Cet exemple illustre la méthode d'auto-enseignement que Lynda a utilisée pour aider Roy à apporter les changements nécessaires à ses habitudes pour maintenir sa santé.  Elle a trouvé un moyen ingénieux d'aider Roy à consommer des liquides afin de prévenir la déshydratation, car celui-ci ne buvait pas assez.  Elle a demandé à Roy de lui indiquer sa tasse favorite et lui a expliqué qu'il devait l'utiliser pour boire huit fois par jour. 

Voici ce qu'elle en a dit : « Ma philosophie consiste à aider les patients à gérer eux-mêmes leurs soins, à leur enseigner comment et pourquoi ils effectuent des tâches particulières, telles que se peser, surveiller leur consommation de sodium, etc. Je veux qu'ils soient capables de distinguer ce qui est normal de ce qui ne l'est pas, ainsi que de consulter leur médecin dès qu'ils reconnaissent des signes avant-coureurs. »

Depuis qu'il travaille avec Lynda, Roy a adopté une approche beaucoup plus proactive à l'égard de sa santé et a effectué les changements suivants :

  • Il se pèse tous les jours. Il fait preuve d'une plus grande prudence lorsqu'il constate une augmentation rapide de son poids corporel, car il est atteint d'insuffisance cardiaque congestive.
  • Il vérifie toutes les étiquettes des conserves qu'il achète au supermarché, afin de mieux surveiller sa consommation de sodium.
  • Il consigne son poids, sa consommation de liquide et son alimentation tous les jours à l'ordinateur, puis envoie ces renseignements à son médecin de famille.

Roy veut rester loin des hôpitaux et éviter les visites répétées au service des urgences. « C'est fantastique de travailler avec Lynda. C'est une bonne enseignante. Et je me sens mieux physiquement. »