CCAC Provincial Boundary Map

RECHERCHE PAR CODE POSTAL

Pour trouver votre région, entrez votre code postal.

Rechercher




Célébrer le Mois de la nutrition

​Parmi toutes les professions du domaine des soins de santé, la diététique est peut-être une des moins bien comprises. C'est en partie parce que le rôle des diététistes peut varier grandement selon leur milieu de travail, par exemple dans la communauté ou dans un hôpital, et selon la variété des besoins de leurs patients ou de leurs clients.

Dans le cadre de la pratique de la santé communautaire, les diététistes du CASC du Nord-Est voient des patients qui ont une grande variété de problèmes : AVC, cancer de la tête et du cou, problèmes postchirurgicaux (notamment à l'intestin), maladie de Crohn ou colite, diabète, colostomie. La liste est longue et très souvent il y a comorbidité. Étonnamment, une de leurs tâches principales est d'aider des personnes à prendre du poids plutôt qu'à en perdre, lorsqu'il y a perte d'appétit en raison de la démence, de la dépression, du traitement du cancer ou un changement du goût ou un stress dû à l'hospitalisation.

« En ce moment, un grand nombre de patients à ma charge sont des patients atteints de cancer qui ont perdu beaucoup de poids en raison de leur maladie », explique Jenna Cormier, diététiste au CASC du Nord-Est. « Mon but est de les aider à se porter mieux en mangeant ce qu'il faut pour optimiser leur santé, de manière à conserver leur santé ou aider leur corps à combattre la maladie. »

Taylor Clark, une collègue de Jenna, dit qu'il n'y a vraiment pas de journée « typique » pour les diététistes qui travaillent en contexte communautaire. « Quand nous visitons une personne à domicile, il s'agira peut-être de quelqu'un pour qui il faut modifier la texture des aliments à cause d'un problème de déglutition (dysphagie), donc nous montrons au patient et à ses aidants comment préparer les aliments de façon sécuritaire pour que le patient ne les aspire pas, dit Taylor. Ensuite, nous verrons peut-être quelqu'un qui reçoit une nutrition entérale par sonde, ou nous fournirons un régime riche en protéines à un patient qui a une plaie pour l'aider à mieux guérir. Nous passons notre temps à créer des plans nutritionnels qui conviennent à chaque patient individuel, peut importe ses besoins particuliers. »

Les diététistes en milieu communautaire éduquent souvent les patients et leurs familles au sujet des régimes et de l'alimentation. « Au contraire des soins cliniques ou institutionnels, nous ne pouvons pas simplement passer une commande pour faire livrer un régime spécifique à partir d'une cuisine, dit Jenna. Nous travaillons de près avec les patients et les familles pour comprendre le mode de vie et les buts du patient, sa relation avec la nourriture, etc. »

Taylor renchérit : « Chez eux, les patients ont le choix : ils peuvent se conformer au régime ou non et décider eux-mêmes de manger ou de ne pas manger un aliment, dit-elle. Donc, nous devons parfois trouver un juste milieu pour assurer le mieux possible la sécurité du patient tout en nous assurant de recommander un plan nutritionnel efficace. »

Les diététistes travaillent souvent de concert avec les orthophonistes qui évaluent la capacité de déglutition et qui déterminent la modification de la texture des aliments ou des fluides qui leur semble nécessaire pour un patient atteint de dysphagie. Le ou la diététiste a alors la responsabilité de se rendre dans le domicile et de soutenir la mise en œuvre du régime avec le patient et la famille. Les diététistes enseignent non seulement la préparation des aliments, mais aussi comment les rendre plus appétissants pour que le patient ne se décourage pas et qu'il abandonne le régime. Selon nos deux diététistes, c'est là un des aspects les plus valorisants de leur travail.

« Personne ne veut être obligé de s'en tenir à un régime d'aliments hachés ou en purée, dit Taylor. En fin de compte, notre tâche est d'aider les patients à apprécier ce qu'ils mangent. On ne mange pas seulement pour se nourrir; la dynamique sociale de l'alimentation est importante également et elle a un impact direct sur la qualité de la vie. »

Jenna raconte l'histoire d'un jeune patient qui avait besoin d'une sonde d'alimentation, mais qui allait faire la transition vers un régime d'aliments solides le jour de son anniversaire de naissance. « Il avait tellement hâte! se souvient-elle. Son premier aliment solide allait être son gâteau d'anniversaire. Quand on voit quelqu'un qui est nourri par une sonde et puis qu'on le revoit quelques semaines plus tard alors qu'il a fait la transition vers les aliments solides, la différence peut être très remarquable. »

Dans cette profession il faut affronter certains défis, comme les régimes à la mode, les patients récalcitrants, les familles qui ne fournissent pas le soutien qu'il faudrait. Mais dans l'ensemble, nos deux diététistes adorent leur travail et apprécient leur emploi au CASC.

« La santé communautaire est un domaine qui fournit une variété étonnante d'expériences qu'aucun autre contexte ne pourrait égaler », conclut Jenna.

Taylor ajoute : « Chaque jour apporte un défi imprévu et je ne voudrais pas qu'il en soit autrement. »  ​