CCAC Provincial Boundary Map

RECHERCHE PAR CODE POSTAL

Pour trouver votre région, entrez votre code postal.

Rechercher




Des cliniques éclair pour les soins des plaies

Vu l'intérêt que les restos éclair et les magasins éclair soulèvent ces temps-ci, cette approche devait tôt ou tard inspirer une approche semblable dans le domaine soins de santé. Cependant, pour le CASC du Nord-Est, une clinique éclair pour les soins de santé est bien plus qu'une idée à la mode – c'est un outil essentiel pour évaluer et éduquer un grand nombre de patients en une courte période de temps.  

En novembre 2015, une équipe multidisciplinaire de coordonnateurs et de coordonnatrices des soins du CASC du Nord-Est, de spécialistes des soins des plaies et du diabète et de membres du personnel soignant de VON, de CarePartners et de Bayshore s'est rendue à Kirkland Lake et à Timmins pour tenir deux cliniques éclair afin de mieux se rapprocher des patients qui ont des plaies chroniques ou des plaies nécessitant des soins quotidiens.

Dans chacune de ces séances, les patients ont d'abord été évalués par la stomothérapeute du CASC, Cheryl Thompson, puis ils ont assisté à une présentation informative animée par Barb Kiely, infirmière praticienne et éducatrice en diabète. 

« Le but principal de la clinique de soins des plaies est d'aider les patients à ressentir moins de douleur et à apprendre comment favoriser efficacement la guérison de leur plaie en suivant les pratiques exemplaires recommandées actuellement », dit Cheryl. 

« Notre intention est de montrer aux patients comment gérer eux-mêmes leur plaie chez eux, ajoute Barb. À la fin de la clinique, chaque patient a reçu un dépliant éducatif qui traite spécifiquement de son type de plaie pour l'aider à avancer dans la voie du rétablissement. »

Melanie Tulini, chef de la promotion de la participation au CASC, dit que l'idée de tenir une clinique éclair était un peu intimidante au départ, mais cette façon de fournir en direct des soins et de l'éducation pour la guérison des plaies a livré des avantages qui ont dépassé de loin les inquiétudes initiales. « C'est formidable de voir converger dans ce projet les diverses disciplines et les divers organismes qui collaborent si efficacement, dit Melanie. Ultimement, nous avons tous le même but : rehausser la qualité de vie de nos patients. »

En profitant de la rétroaction favorable des personnes qui ont participé à ces cliniques jusqu'à présent, on planifie déjà des sorties éclair de l'équipe des soins des plaies à Sault-Sainte-Marie et dans le district d'Algoma en mars, puis à Parry Sound, à Kapuskasing et à Hearst dans les mois qui suivront.