CCAC Provincial Boundary Map

RECHERCHE PAR CODE POSTAL

Pour trouver votre région, entrez votre code postal.

Rechercher




Profil de Bailey Drennan, physiothérapeute au CASC

​​Bailey Drennan plaisante quand on lui demande ce qui l'a attirée vers la profession de physiothérapeute. « Je crois que mon choix de carrière est simplement ma façon "d'aider le suivant" en échange de toutes les fois où j'ai eu besoin de physiothérapie dans mon enfance », dit-elle en riant. « J'étais un peu maladroite! » 

Diplômée de l'Université Queen's, Bailey est une des 21 physiothérapeutes embauchées directement par le CASC dans le Nord-Est. L'an passé seulement, cette petite équipe et d'autres physiothérapeutes contractuels ont effectué plus de 46 000 visites à domicile et 3 000 visites pour traiter des élèves à l'école. Peu importe l'âge de la personne traitée, la physiothérapie a toujours le même but : aider les patients à rehausser leur capacité physique et leur sécurité, à réduire la douleur et à améliorer leur santé et leur bien-être de façon générale. 

Au CASC du Nord-Est, les physiothérapeutes font intégralement partie d'une équipe multidisciplinaire qui vise à soutenir les patients et leurs familles en leur fournissant des soins à domicile et dans la communauté. 

« Après que le personnel de coordination des soins du CASC détermine que la physiothérapie serait bénéfique pour un patient, je fixe un rendez-vous avec la personne pour voir comment elle fonctionne dans son environnement à domicile, explique Bailey. Ensuite, nous travaillons ensemble pour établir un programme de traitement individualisé qui aide à améliorer ses capacités physiques, à éliminer ou à réduire les limites au mouvement ou à la mobilité, à augmenter la force et à améliorer la fonction cardiorespiratoire, ce qui a un effet bénéfique sur la santé en général. Nous pouvons aussi aider la personne à accéder à d'autres ressources et à des services de soutien dans la communauté. » 

L'équipe de physiothérapeutes s'occupe aussi de la famille et des aidants du patient. 

« Nous éduquons et nous formons les membres de la famille et les aidants en leur montrant les meilleures façons d'aider le patient à conserver son autonomie, comme les aider à faire leurs exercices et les encourager dans leur cheminement vers le mieux-être, dit Bailey. Nous développons des buts ensemble et nous travaillons comme une équipe pour les atteindre. C'est très valorisant! » 

Bien qu'il y ait une grande demande pour les services de physiothérapie partout dans le Nord-Est, le recrutement de spécialistes de la réadaptation peut poser un défi. Les étudiants en physiothérapie suivent des cours d'anatomie, de physiologie, de pathologie et de biomécanique dans le cadre de leur programme de maîtrise. Il faut six ans pour devenir physiothérapeute agréée et tous les physiothérapeutes doivent être membres en règle de l'Ordre des physiothérapeutes de l'Ontario. 

Selon Bailey, il vaut la peine de faire tous ces efforts pour devenir physiothérapeute. « Peu importe si une personne est atteinte d'une maladie chronique, si elle se rétablit après une blessure au travail ou un traumatisme, ou si elle a simplement du mal après avoir joué au hockey, la physiothérapie peut améliorer sa qualité de vie et, dans la plupart des cas, lui permettre de retrouver un mode de vie actif et sain. » 

Mai est le Mois national de la physiothérapie. S'il est important pour vous de conserver la santé en vieillissant, consultez le www.physiocanhelp.ca/fr.