CCAC Provincial Boundary Map

RECHERCHE PAR CODE POSTAL

Pour trouver votre région, entrez votre code postal.

Rechercher




En vedette : Andrew Johnstone, infirmier en santé mentale et en toxicomanie

Cette année, un enfant sur cinq connaîtra un problème de santé mentale significatif pendant qu'il est à l'école. Pour un enfant, les défis de santé mentale peuvent comprendre l'ajustement à une perte personnelle, l'intimidation ou des sentiments de dépression ou d'anxiété. Andrew Johnstone, infirmier en santé mentale et en toxicomanie, croit qu'une approche proactive est la clé pour aider les enfants et les adolescents à atteindre le bien-être mental.

« Même si j'ai 16 années d'expérience dans le domaine des soins infirmiers en santé mentale aux patients hospitalisés, ce n'est que lorsque j'ai commencé à travailler en tant qu'infirmier en santé mentale et en toxicomanie dans la communauté que j'ai vraiment constaté les avantages d'une approche proactive plutôt que réactive, explique Andrew. Je crois que ce programme a augmenté la résilience de nos élèves et qu'il a joué un rôle essentiel dans la diminution du nombre d'admissions à l'hôpital et de réadmissions dans les services de santé mentale. » 

Le Programme de personnel infirmier spécialisé en santé mentale et en toxicomanie dans les écoles peut accueillir tout enfant ou adolescent inscrit dans un conseil scolaire de district du nord-est de l'Ontario qui croit qu'il lui faut de l'aide, qui a été identifié comme une personne ayant besoin d'aide par un médecin, un enseignant ou un parent, ou qui a consenti à consulter le personnel infirmer en santé mentale et en toxicomanie.  Au CASC du Nord-Est, le personnel infirmier en santé mentale et en toxicomanie travaille en étroite collaboration avec le personnel des conseils scolaires, le personnel enseignant et le personnel assistant en éducation pour aider les enfants à apprendre à surmonter divers genres de problèmes de santé mentale pendant qu'ils fréquentent encore l'école.

Andrew reconnaît que la carrière qu'il a choisie n'a rien de routinier. « Dans une journée typique, je peux me retrouver à aider des élèves et des familles à accéder à des ressources communautaires, à fournir aux élèves des stratégies d'adaptation, à aider les élèves à faire la transition de l'hôpital à l'école, ou à travailler de concert avec les médecins de famille et les pédopsychiatres pour évaluer l'efficacité et la tolérance des médicaments, dit Andrew. C'est parfois éprouvant, mais je sais que je fais une différence pour la santé mentale générale de chaque enfant. »

Ce programme est offert sur l'ensemble du territoire des divers conseils scolaires, donc certains membres du personnel infirmier doivent s'occuper d'un territoire qui s'étend sur 600 km. Andrew travaille au sein du Huron Superior District School Board depuis qu'il s'est joint au CASC du Nord-Est en 2013.

« Le Huron Superior District School Board a exprimé son appréciation de l'éducation et du soutien que ce programme fournit, dit Andrew. De mon point de vue, je trouve que c'est très valorisant de voir les expressions de soulagement et gratitude dans le visage des élèves avec lesquels je travaille. Maintenant, les enseignants ont plus souvent tendance à nous consulter et je suis très heureux de faire partie de cette évolution culturelle. »

Andrew a aussi eu l'occasion de fournir au personnel scolaire des séances de Formation en technique d'intervention face au suicide et des séances sur les pratiques réparatrices. Il a aussi animé le programme SafeTALK, un atelier d'une demi-journée pour élèves de 16 ans et plus qui aide les personnes qui ont des pensées suicidaires et leur donne accès à des ressources de premiers soins qui peuvent sauver des vies.

La semaine de santé mentale débute le 2 mai et Andrew encourage toute personne qui s'intéresse au domaine de la santé mentale à y participer :

​« Chaque nouveau fournisseur de services dans le domaine de la santé mentale et de la toxicomanie nous fait faire un pas de plus vers l'atteinte d'une communauté en bonne santé mentale! »