CCAC Provincial Boundary Map

RECHERCHE PAR CODE POSTAL

Pour trouver votre région, entrez votre code postal.

Rechercher
South East



Chez soi en toute sécurité

​Ivy Bennett a eu du mal à s'adapter à la vie dans une unité sécurisée d'un foyer de soins de longue durée. C'est là qu'elle s'est retrouvée après avoir été emmenée à l'hôpital pour une infection que les antibiotiques ne parvenaient pas à guérir. L'infection contribuait au déclin de sa mémoire déjà défaillante et elle commença à errer, désorientée, de sorte que sa sécurité devint préoccupante. Elle a été jugée inapte à retourner chez elle en sécurité et par conséquent fut placée en qualité de patiente en situation de crise dans un foyer de soins de longue durée loin de sa famille.

Après avoir fait une chute au foyer, Lorraine, la petite-fille d'Ivy, a voulu la rapprocher de chez elle. Elle a travaillé en étroite collaboration avec le CASC du Sud-Est afin de la placer dans un foyer de soins de longue durée à proximité de chez elle. « Les soins de longue durée ne constituaient pas notre premier choix, se remémore Lorraine. Une fois la crise passée, nous voulions la ramener à la maison. Dès qu'elle s'est retrouvée plus près de la maison, j'ai voulu commencer à la ramener chez moi pour des visites. Il y avait des problèmes de mobilité à régler comme elle ne pouvait pas prendre les escaliers en raison de sa chute. Éventuellement, son état s'est stabilisé et j'ai pu la ramener à la maison de temps à autre en soirée et ce fut merveilleux. Elle a un sens de l'humour aiguisé qui maintient notre vivacité d'esprit. »

« Il a fallu apporter quelques modifications à la maison pour la rendre sécuritaire, mais Nana apprécie la stimulation sociale et la rassurante familiarité de se retrouver chez elle. Éventuellement, avec l'aide du CASC, je l'ai ramenée chez moi pour une période d'essai d'un mois tout en retenant le lit au foyer de soins de longue durée en cas de problème. »

« Certains professionnels de la santé ont essayé de me convaincre que je ne savais pas dans quoi je me lançais, mais avec l'aide de Denis Michel, coordonnateur de soins du CASC, la transition a été un succès. »

En gardant à l'esprit le besoin d'offrir les bons soins au bon endroit et au bon moment, Denis a collaboré avec la famille pour dresser un plan de soins individualisé et l'a aidée à naviguer dans le système de santé pour trouver des services à domicile comme des services de soin à la personne et d'ergothérapie ainsi qu'un programme de jour pour adultes un jour par semaine. « C'est très agréable de pouvoir jouer aux cartes, chanter et oublier tous ses problèmes », déclare Ivy au sujet du programme de jour pour adultes. Elle a également vaguement fait allusion au fait qu'elle appréciait la compagnie d'un certain gentilhomme gallois.

« Nana a pris du temps à accepter les soins à domicile parce que cela représentait pour elle un autre changement et la relation est très personnelle. Toutefois, cela a donné de bons résultats. Theresa Letourneau, préposée aux services de soutien à la personne, vaut son pesant d'or et nous ne pourrions pas continuer sans elle, ajoute Lorraine. Nous avons libéré le lit au foyer de soins de longue durée. Ce fut la bonne décision de garder Nana à la maison en sécurité le plus longtemps possible avec l'aide du CASC qui nous met en contact avec les services nécessaires lorsque nous en avons besoin. »

« Lorsque vous êtes mandataire spécial aux termes d'une procuration relative au soin de la personne, vous devez comprendre que l'objectif de la Loi de 1992 sur la prise de décisions au nom d'autrui consiste à aider les gens à prendre des décisions qui ne sont pas nécessairement fondées sur ce que le professionnel de la santé croit être dans le meilleur intérêt de la personne, mais sont celles que la personne prendrait elle-même. »

« Le gouvernement a parfaitement raison de vouloir garder les gens chez eux le plus longtemps possible. Cette décision favorise une utilisation optimale des ressources tout en améliorant l'expérience de la famille. Les soins prodigués au foyer de soins de longue durée étaient bons, mais avec le soutien du CASC, nous avons l'impression d'avoir les moyens d'agir et Nana est bien plus heureuse à la maison. Denis et les soins offerts par le CASC ont été tout simplement formidables », termine Lorraine.

Ivy est encore sur la liste d'attente de deux foyers de soins de longue durée et récemment a retiré son nom de l'un d'eux parce qu'il se rapprochait du haut de la liste. Il est clair qu'Ivy n'est pas prête à déménager dans un foyer de soins de longue durée et qu'elle est satisfaite de sa situation actuelle.

 « C'est très agréable de se trouver près de l'eau, conclut Ivy, appréciant manifestement le confort du domicile. La famille a toujours été primordiale pour Ivy. Elle a fièrement montré l'inscription figurant sur son alliance : Chris and Ivy 1940. J'apprécie réellement de me retrouver en famille avec les trois chiens et deux chats. Je ne voudrais pas être ailleurs. Si je fais trop la grasse matinée, les chiens viennent me lécher le visage pour me réveiller. »