CCAC Provincial Boundary Map

RECHERCHE PAR CODE POSTAL

Pour trouver votre région, entrez votre code postal.

Rechercher



La philosophie Chez soi avant tout

Une initiative d’Accès aux soins

Qu’est-ce qu’Accès aux soins?

Le projet Accès aux soins est dirigé par le RLISS du Sud-Ouest et le CASC du Sud-Ouest en partenariat avec les hôpitaux et les organismes de services de soutien communautaire. Selon cette approche en matière de soins, tous les intervenants unissent leurs efforts pour s’assurer de donner aux personnes qui risquent fortement de ne pas retourner vivre à la maison après un séjour dans un hôpital de soins actifs les renseignements et les soutiens qu’il leur faut pour rentrer chez elles afin de faire les choix nécessaires quant à leurs conditions de logement et aux soins dont elles ont besoin, et ce, dans un lieu confortable. Cette approche procure deux avantages clés. D’une part, elle habilite le patient et la famille à prendre les décisions concernant les soins. D’autre part, elle assure un accès équitable et rapide au bon niveau de soins. C’est surtout par le nombre de jours que les patients doivent attendre à l’hôpital avant de recevoir le bon type de soins qu’on pourra mesurer le succès de cette approche.

Afin de permettre la réalisation de cet objectif, trois initiatives distinctes sont en cours. Toutes ces initiatives pourraient avoir une incidence sur le volume des patients et les niveaux de soins dans les organismes de la région desservie par le RLISS du Sud-Ouest.


IL S’AGIT DES TROIS INITIATIVES SUIVANTES :

  1. Chez soi avant tout;
  2. Aide à la vie autonome, Logement avec services de soutien et Programmes de jour pour adultes (AVA/LSS/PJA);
  3. Soins continus complexes et réadaptation (SCC/Réadaptation).

Pour en savoir plus long, lisez le bulletin sur Accès aux soins (en anglais seulement) et la feuille de renseignements sur Accès aux soins (en anglais seulement).

Vous trouverez d’autres renseignements sur Accès aux soins sur le site Web du RLISS du Sud‑Ouest (en anglais seulement).

Chez soi avant tout

Rester à l’hôpital une fois que le patient n’a plus besoin de soins actifs ne favorise pas le rétablissement de ce dernier. Or, l’approche Chez soi avant tout est fondée sur la philosophie selon laquelle dès l’admission d’une personne à l’hôpital, tout le monde travaille ensemble pour s’assurer que cette dernière retourne chez elle après son congé de l’hôpital.

Pendant que le patient est à l’hôpital, on dresse un plan de soins à domicile qui contribuera à accélérer le rétablissement du malade. Ce sont le patient (et sa famille), les infirmières, les médecins, les thérapeutes et le coordonnateur de soins du CASC qui s’occupe du patient qui élaborent le plan. Après que le patient est de retour chez lui, il pourrait recevoir des soins de préposés aux services de soutien à la personne, de thérapeutes et d’infirmières. Un des coordonnateurs de soins du CASC surveille le plan de près. Au besoin, on modifie celui-ci afin d’assurer au patient tout le soutien nécessaire. De plus, les patients continuent à recevoir le soutien de leur coordonnateur de soins du CASC, qui les aide à naviguer dans le système de santé et leur fournit des renseignements sur d’autres services communautaires existants (p. ex. Aide à la vie autonome, Logement avec services de soutien et Programmes de jour pour adultes).

Cette approche en matière de soins permet aux patients et aux familles de prendre des décisions importantes à l’égard de leur avenir, et ce, chez eux, lorsque leur état de santé est stable, plutôt qu’à l’hôpital pendant une situation de crise médicale.

Principaux éléments de l’approche Chez soi avant tout :

  • Méthode concentrée et coordonnée de planification des congés;
  • Plans de soins adaptés aux besoins particuliers des clients;
  • Les coordonnateurs de soins intensifs du CASC coordonnent les plans de soins coopératifs - les heures de service diminuent à mesure que l’état de santé du patient s’améliore;
  • Les patients récupèrent à la maison tandis qu’ils décident s’ils continueront à vivre chez eux, s’ils ont besoin d’un autre plan de soins du CASC ou de services de soutien communautaire ou s’ils nécessitent des soins de longue durée.

Pour en savoir plus long, lisez la feuille de renseignements sur Chez soi avant tout (en anglais seulement).

Pour écouter un patient raconter son expérience du programme Chez soi avant tout, regardez cette vidéo (en anglais seulement).

Bilan de l’année du programme Chez soi avant tout - 2012

Le programme Chez soi avant tout donne des résultats remarquables. En effet, le nombre de patients qui attendent à l’hôpital qu’un lit se libère dans un foyer de soins de longue durée a diminué considérablement et bon nombre de patients du programme Chez soi avant tout peuvent vivre à la maison en recevant régulièrement des services du CASC.
Cliquez ici pour lire le bilan au complet (en anglais seulement).

Faits saillants du bilan

Le nombre de patients désignés ANS-SLD dans les hôpitaux qui ont mis en œuvre le programme Chez soi avant tout est à la baisse.

 

 

Nous remarquons une augmentation de la complexité des soins que nécessitent les personnes admises à des foyers de SLD. De plus en plus de clients sont classés dans la catégorie MAPLe élevée ou très élevée.

 

Nous remarquons une hausse du nombre de personnes qui reçoivent un soutien découlant d’un solide plan de services dans la communauté.

 

Nous constatons une augmentation de la complexité des soins que reçoivent les clients par l’entremise du CASC du Sud-Ouest.

 

Analyse de l’incidence du programme Chez soi avant tout après un an

En 2012, jusqu’à 800 personnes par mois recevaient un soutien à la maison plutôt qu’à l’hôpital grâce à l’approche Chez soi avant tout. Cliquez ici pour en savoir plus long sur l’incidence qu’a eue le programme Chez soi avant tout sur les patients, les hôpitaux et le système de santé sur une période de 365 jours (en anglais seulement).

Aide à la vie autonome/Logement avec services de soutien/ Programmes de jour pour adultes

Les services d’aide à la vie autonome (AVA) et de logement avec services de soutien (LSS) ainsi que les programmes de jour pour adultes (PJA) sont des services communautaires qui permettent aux aînés et aux adultes ayant des besoins médicaux complexes de vivre de manière autonome chez eux ou dans la communauté. Ces programmes offrent aux clients des activités sociales, des repas et des soins personnels supervisés, tandis que leurs soignants profitent d’un répit bien mérité.

Cette initiative servira à analyser les façons dont on fournit ces services essentiels aux résidents de la région desservie par le RLISS du Sud-Ouest ainsi que les endroits où ils sont offerts. Les membres de l’équipe recommanderont ensuite des façons d’améliorer ces programmes pour qu’ils puissent mieux répondre aux besoins des communautés.

Pour en savoir plus long, lisez la feuille de renseignements sur les services d’AVA et de LSS et les PJA (en anglais seulement).

Soins continus complexes/Réadaptation

Les services de soins continus complexes (SCC) et de réadaptation sont des plus utiles aux personnes qui font la transition de l’hôpital à la maison. Ces services sont destinés aux personnes qui ne vivent pas une situation de crise en matière de soins actifs, mais qui ne peuvent pas retourner chez elles en raison de leurs troubles de santé complexes ou du fait qu’elles nécessitent une thérapie intensive.

On procède actuellement à une analyse détaillée de l’utilisation de ces services en vue de formuler des recommandations quant au nombre de lits et de services de la sorte qui devraient être en place dans le Sud‑Ouest et quant aux endroits indiqués. On s’attend à ce que les recommandations entraînent un déplacement des services au sein de la région du RLISS; il s’agit de faire en sorte que les ressources soient au bon endroit pour répondre aux besoins en matière de soins de santé de la population de la région desservie par le RLISS du Sud-Ouest.

Pour en savoir plus long, lisez la feuille de renseignements sur les services de SCC et de réadaptation (en anglais seulement).